My Cart

You have no items in your shopping cart.

Lambert: Airs from Airs de différents autheurs

Michel Lambert
Airs from Airs de différents autheurs
Edited by Robert A. Green
B139
Lambert: Airs from Airs de différents autheurs
Full Score (2005)
978-0-89579-564-9
9x12, xix + 151 pp.

Availability: In stock

$95.00
Share
Contemporaries of Michel Lambert considered him to be the foremost composer of airs during the reign of Louis XIV. As one of the king’s chamber musicians, he provided music for royal entertainments, and often performed as a singer and theorbist. He developed a close relationship with Lully, both professionally and as his father-in-law. Although Lambert published two collections of his own airs, many of his works circulated anonymously in such anthologies as the Airs de différents autheurs, published annually by the Ballard firm from 1658 to 1694. This collection proves to be the only surviving source for a number of Lambert’s airs. The edition presents the airs as they were printed in the Airs de différents autheurs, providing the most comprehensive collection of Lambert’s airs to date.
1. Pourquoy faut-il, belle inhumaine
2. J’ay veu les beaux yeux de Silvie
3. Les regards de Philis avoient tant de douceur
4. Mes yeux vous ont parlé
5. Quand je vous aurois dit que je suis misérable
6. Je n’ay jamais parlé de mon amour extresme
7. Lassé des rigueurs de Climeine
8. Philis, vostre pitié n’a rien qui me soulage
9. J’ay si bien publié vos attraits mes vainqueurs
10. Vous ignorez encor mon amoureux martyre
11. Pourrois-tu douter de ma foy
12. L’aymable Iris s’en est allée
13. Jugez si ma peine est extresme
14. Que ferons-nous mon cœur
15. Allez, allez suivez ses pas
16. Superbes ennemis du repos de mon âme
17. Sombres déserts, retraite de la nuit
18. Je goustois cent mille douceurs
19. Charmante Iris, quand je vous voy paroistre
20. Puisque chacun doit aymer à son tour
21. Il faut aymer
22. Que me sert-il d’estre fidelle
23. J’ay juré mile fois de ne jamais aymer
24. D’un feu secret je me sens consommer
25. Pourquoy vous offencer
26. Belle Philis entre nous deux
27. Puisque par un arrest du sort
28. J’aymerois mieux souffrir la mort
29. Pour avoir tant souffert et jamais murmuré
30. Je ne veux plus vous voir
31. C’en est fait, belle Iris
32. Je meurs, vous le voyez
33. Si l’Amour, belle Iris, vous pouvoit engager
34. Mille cœurs enchaisnez
35. Hélas! que faut-il que j’espère?
36. C’est trop faire languir de si justes désirs
37. Plaisirs voicy le temps qui nous est destiné
38. Taisez-vous, tambours et trompettes
39. Pour estre aymé
40. Autant que j’ay d’amour vous avez de beauté
41. Quand vos rigueurs m’ordonnèrent l’absence
42. Ah! puisque la rigueur extresme
43. Il faut mourir plustost que de changer
44. Beaux yeux! arbitres de mon sort
45. J’ayme, je suis aymé
46. Enfin l’aymable Printemps
47. Enfin, belle Philis, voicy cet heureux jour
48. Absent de vous je languis nuit et jour
49. En vain, belle Philis, je me laisse enflammer
50. Dites-moy, belle Iris, seriez-vous sans affaire
51. Enfin nostre bonheur passe nostre espérance
52. Faut-il pour soulager ma peine
53. Vos yeux, cruelle Iris, en me voyant souffrir
54. Quoy? belle Iris, vous ne sçauriez comprendre
55. Fiers et charmans regards
56. Ne craignez point le naufrage
57. J’aymais, j’estois aymé d’une beauté charmante
58. Beaux yeux qui me charmez!
59. J’ay pleuré, belle Iris, j’ay pleuré vos malheurs
60. Il est vray qu’amour a ses peines
61. Enfin je l’ay perdu
62. Quand l’Amour à vos yeux
63. Mes yeux, que vos plaisirs coustent cher
64. Que vous connoissez peu, trop aymable Climeine
65. Foible raison qui m’avois deffendu
66. Si l’Amour vous soûmet à ses loix inhumaines
67. Vous demandez comment il est possible
68. À quoy m’engagez-vous, adorable Silvie?
69. Vous laissez murmurer cette claire fontaine
70. À ce retour de la saison nouvelle
71. Rochers, vous estes sourds
72. J’avois déjà passé pres d’un jour sans la voir
73. Ce n’est pas assez d’estre belle
74. Que faites-vous, Silvie
75. Ah! qu’il est fascheux de souffrir
76. Tout l’univers obeït à l’Amour
77. Vous avez des appas plus qu’il n’en faut
78. J’ay mille fois pensé
79. Passer prés du hameau de sa jeune bergère
80. Ne craignez point mes feux
81. Pour bien chanter d’amour
82. Vous n’aymez pas d’entendre
83. Vos mépris tous les jours
84. Voicy le lieu fatal
85. Si je connaissois qu’un amant
86. Beaux yeux qui connoissez le tourment
87. Ha! que les yeux de la belle Amarante
88. Que me sert-il, hélas!
89. Devant vos yeux
90. Vous ne me verrez plus
91. Sans les peines que j’endure
92. Il est vray l’amour est charmant
93. Doux charme du printemps
94. Que d’amans separez languissent nuit et jour
95. Par mes chants
96. Il n’est point d’amour sans peine
97. Hélas! l’heureux Tircis
98. Ah! qui voudra désormais s’engager?
99. Vous ne sçauriez mes yeux
100. Charmante nuict hastez vostre retour
101. Vos mépris chaque jour
102. Faisons ce qu’a fait mon berger
103. Le printemps et l’amour
104. Ma bergère est tendre et fidelle
105. J’adore une beauté si fière, si cruelle
106. Si je puis bannir de mon cœur
107. Je meurs des maux que vous me faites
108. L’aymable saison des zéphirs
109. Je fuis tous les plaisirs éloigné de Silvie
110. Une jeune et tendre beauté
111. Le rossignol que l’on admire
112. Je suis aymé de celle que j’adore
113. Le repos, l’ombre, le silence
114. Quand j’estois seul près de Silvie
115. Iris n’est plus
116. On connoist peu l’amour
117. Printemps, à quels ennuits ne me livres-tu pas?
118. Goûtons un doux repos
119. Aymables habitans de ce naissant boccage
120. Non, non je ne veux plus m’engager
121. La paix estoit maistresse de mon cœur
© 2019 All Rights Reserved A-R Editions